Cloud dédié

Logo Oceanet Technology
Logo Oceanet Technology
Cloud dédié
 

Les applications impliquent de très importants accès disques, l’entreprise est contrainte à une réglementation spécifique sur le stockage des données, le système d’information a un rapport puissance/stockage hors norme … plusieurs facteurs peuvent orienter vers un cloud dédié.

Contraindre le socle infrastructure sans le subir

En adoptant une solution cloud public, l’entreprise doit se plier à des process, une industrialisation, des ratios et une localisation prédéfinis. Ce contexte laisse encore aux clouds dédiés développer leurs capacités de souplesse et de réactivité. Toutefois cela ne suffit pas toujours … se pose alors la question de garder ses infrastructures propres ou s’orienter sur des déploiements personnalisés : les clouds dédiés.

L’infrastructure de serveurs virtuels déployée sur des serveurs dans l’entreprise est-elle un cloud dédié ? Techniquement oui, mais vous ne bénéficiez pas de l’expertise d’hébergeurs professionnels sur les choix techniques, les avantages de datacenters sécurisés, la bande passante d’opérateurs multiples.

Les technologies hyperconvergées permettent désormais de disposer d’un cloud privé « taillé sur mesure » pour vos usages de BigData, virtualisation de postes de travail, applications de collecte IoT, transactions financières, traitement vidéo…

Environnement classique versus solution hyperconvergée

Les environnements de clouds publics et clouds privés sont réalisés sur un empilement :

  • répartiteurs et filtrage réseau
  • calcul / mémoire (hyperviseurs)
  • réseau de stockage / sauvegardes
  • baies de stockages

Les principales limitations peuvent survenir : sur le filtrage réseau (mutualisation de règles), dans la puissance maximale des machines virtuelles (versus le socle technique), au niveau de limitations entre hyperviseurs et baies de stockages (latence, iops max, bande passante, taille de blocs) ou sur la fréquence des points de sauvegardes. Par exemple, la virtualisation de centaines de postes de travail peut provoquer des ralentissements si ces derniers démarrent en même temps (bootstorm). Dans une solution hyperconvergée, cette faiblesse est écartée par deux atouts techniques : pas de traversée d’un réseau de stockage (attachement direct) et technologie scale out (multiplication des contrôleurs de stockage avec l’accroissement de capacité des noeuds). Cette approche « software design datacenter » est une stratégie technique d’accroissement de la capacité à l’usage.

Vers la fin des clouds publics / privés ?

Si la solution de cloud dédié permet une indépendance technique, de s’affranchir des usages des autres clients du datacenter, délivre une localisation du stockage durcie … c’est au prix d’autres concessions. Pour obtenir les mêmes niveaux de disponibilité que nos infrastructures de clouds privés ou les clouds publics, il est nécessaire de construire une infrastructure dédiée performante :

  • plusieurs noeuds techniques (redondance)
  • interconnexion réseau très haut débit (réplication inter-nœuds)
  • temps d’administration plus important (systèmes d’exploitation privés)
  • ticket d’entrée conséquent (infrastructure dédiée : acquisition & installation)
  • services connexes à créer de toute pièce (serveur de logs, de mises à jour, routage réseau, firewall & antivirus …)personnalisation de toutes les configurations (pas de mutualisation des temps de gestion)

Le choix d’un cloud dédié est l’aboutissement d’un périmètre des attentes, contraintes, bénéfices attendus et plan de risque. C’est pourquoi l’accompagnement d’architectes expérimentés et bien au fait des optimisations systèmes (hyperviseurs Xen HyperV VMware, tailles de blocs datas, technos & tailles des disques durs, type de sécurisation Raid, cache de stockage, déduplication, hot-mapping de données …) est un pré-requis indispensable à tout projet de ce type


 

La pluralité technique, gage de confiance

Equipes certifiées Oracle Gold, Microsoft Gold, VMWare Professionnal

Externalisation en datacenter, cloud privé ou public. Service support 24×5

4 500 serveurs virtuels en production, 3 centres de production

Centralisation des logs, enregistrement des interventions administrateurs, authentification forte … adoptez une infogérance renforcée