Externalisation des sauvegardes

Logo Oceanet Technology
Logo Oceanet Technology
Externalisation des sauvegardes
 

De nombreuses entreprises hébergent leurs données sur le site siège. Que ce soit pour des raisons de débits des réseaux, de confidentialité, de coûts, de facilité, de latence … ou tout simplement de culture.
De même, une grande majorité d’hébergeurs proposent des solutions de sauvegardes « in-situ » le datacenter de production, on parle d’externalisation des sauvegardes.
Incendie, inondation, surcharge électrique, vandalisme, vol … que deviennent vos données ?


Production et sauvegarde : segmentez les risques !

L’externalisation des sauvegardes est un pré-requis à la survie des données des entreprises.
Non seulement ce patrimoine d’information a une valeur de production, mais la reconstruction de données administratives/légales ou la restitution des données personnelles dans le cadre de la réglementation européenne va être difficile.

La bonne pratique en matière de sauvegarde est la règle 3-2-1 !

  • 3 copies
  • 2 technos de support
  • 1 copie hors de la production.

Dans quelles situations se situent les entreprises ?

  • les serveurs sont produits sur des machines physiques
  • les services tournent sur un IaaS sur site (virtualisation)
  • une sauvegarde « sur bande » est réalisée par un technicien
  • les données des postes utilisateurs sont copiées sur un serveur central
  • une copie des datas sur disque USB est réalisée ponctuellement
  • chaque poste sauvegarde ses données sur un disque virtuel (gdrive, onedrive …)
  • l’entreprise dispose de sauvegardes automatisées, le journal de bon fonctionnement est validé hebdomadairement.
  • la DSI a déployé une stratégie de sauvegarde et contrôle régulièrement l’intégrité des données

… mais parfois pire : aucune sauvegarde n’est réalisée

Vous êtes dans l’un des cas précédents, mais le niveau de service apporté ne vous semble pas suffisant vis-à-vis des risques et des responsabilités applicables ?
Contactez-nous … plusieurs solutions peuvent être envisagée, fonction de la localisation des données, de leur variabilité (quantité de données modifiées par jour, parfois appelées différentielle), des serveurs source, de la disponibilité des services produits … nos experts aborderont avec vous les contraintes et solutions.


Infrastructure virtuelle & Veeam

De nombreuses entreprises disposent d’infrastructures virtualisées, sous hyperV ou VMware.

Elles exploitent des sauvegardes automatisées avec le leader du marché (Veeam).

Deux solutions sont alors possibles pour externaliser :

  • Un autre serveur Veeam privatif (dédié) déployé sur un autre site géographique  en serveur dédié ou IaaS
  • Un service de réplication Veeam vers un partenaire Provider. Oceanet Technology dispose de ce service : Veeam Cloud Connect Backup

… mais toutes les entreprises ne sont pas dans cette configuration confortable.

Le cas des « snapshots »

Un snapshot c’est :

  • La mémorisation à un instant T de la position de toutes les données
  • Une gestion particulière de l’application de stockage, visant à ce pas modifier ces contenus mais écrire « la vie » de ces données après la photo  (ajout / modification / suppression)
  • Un atout décisionnel pour être en capacité de dire « stop on s’est trompé » et revenir à un état antérieur

Un snapshot ce n’est pas :

  • Une copie de données, il n’y a QUE la position de ces données qui est mémorisée (pointeurs)
  • Une sauvegarde : ni duplication réelle des données ni enregistrement de ces dernières sur un autre support
  • Applicable a 100% :  certaines applications, certains serveurs physiques … ne supportent pas de « figer » leur fonctionnement pendant la photo

… mais un snapshot peut être particulièrement utile comme « base de travail » pour réaliser une sauvegarde consistante (toutes les données au même moment) sans nécessiter de « stopper » le service lié.  C’est une éventualité systématiquement analysée par nos experts.

Que cache le terme « snapshot » et quelle relation réelle a-t-il avec la notion de sauvegarde de données ? 

Snapshot signifie dans le métier informatique « cliché instantané des données ».

Cet état est la résultante de conditions matérielles/applicatives spécifiques :

  • Vos serveurs sont virtualisés  (HyperV, Xen, vmWare)
  • Votre application (ou du moins les composants de base de données … ) supporte la création de snapshot
  • Le stockage des données, local à l’hyperviseur ou déporté sur une appliance de stockage (baie de disques), supporte la technologie

Que se passe-t-il ? 

L’orchestration de pilotage de vos serveurs virtuels va émettre un ordre de « snapshot ».

La position des données et leur contenu sont alors « figés » dans une photo de stockage, sans qu’il soit nécessaire de créer une copie de ces données.  Tout ce qui se passe après ce cliché sera écrit dans d’autres zones du stockage et fera référence (ajout / modification / suppression) au cliché existant